Rechercher

Zoom sur le Guasha traditionnel

Lorsque nous parlons de Guasha aujourd'hui, l'image qui nous saute aux yeux est celle d'un outil rose et plus ou moins en forme de cœur.


Ce Guasha en pierre semi précieuse de quartz rose ou encore de jade a bel et bien trouvé sa place dans nos salles de bain occidentales depuis un an. Mais ce n'est pas de lui dont il va s'agir dans cet article ! Je tiens à préciser que j'apprécie particulièrement cette version ré adaptée du Guasha qui allie si bien beauté et lithotérapie.


Je l'utilise par ailleurs dans mes protocoles car il s'avère très efficace et nous aurons l'occasion d'en discuter plus en détail par la suite.



Laissons place au Guasha traditionnel !


Vous vous doutez bien que le Guasha n'est pas qu'une tendance tout droit sorti d'Instagram ou de Pinterest mais saviez-vous que le Guasha est l'héritage de traditions millénaires et que cette pratique est issue de la Médecine Traditionnelle Chinoise ? En effet, il est important d'expliquer d'où vient le Guasha et quel est son héritage pour éviter toute forme d'appropriation culturelle.



Le Guasha existe depuis des millénaires


C'est une pratique issue de la culture chinoise et plus précisément de la Médecine Traditionnelle Chinoise - Celle-ci compte de nombreuses thérapies dont le Guasha mais également d'autres pratiques comme les ventouses, le massage, l'acupuncture, les pharmacopée, la moxibustion [...]


La pratique du Guasha consiste à frictionner, gratter, racler [刮 - GUA] le corps pour évacuer les toxines, la maladie, le sable [痧 - SHA] et cela sur une peau huilée. Traditionnellement, le Guasha est pratiqué sur les zones du dos, de la nuque et des épaule.


Le praticien avec des manoeuvres de raclage va provoquer une ecchymose, c'est à dire un dommage aux capillaires situés sous la peau. Cela se manifeste par des plaques de couleurs rouges à violettes qui disparaissent généralement sous quelques jours. Selon la Médecine Traditionnelle Chinoise, plus ses expressions externes sont importantes plus il y a de "toxines".


La méthode peut paraitre violente mais celle-ci n'est pas douloureuse et génère souvent une sensation de légèreté après la séance. Enfin, les praticiens vous font généralement des recommandations après la séance de guasha afin que vous puissiez accorder une attention particulière de la zone traitée.



Encore très populaire de nos jours dans la communauté asiatique


La pratique est restée intacte et s'est naturellement transmise à travers les générations. Aujourd'hui encore, le Guasha se pratique directement au sein même des familles ou dans le cadre d'une visite chez le thérapeute.

Par exemple, il est fréquent que les mères pratiquent le raclage sur les enfants en cas de grippe...



Guasha désigne avant tout une technique plus qu'un accessoire


Le Guasha désigne une méthode comportant des manoeuvres de raclages qui suivent une certaines méthodologie et surtout de la pratique. Soit transmise de génération en génération soit enseignée à travers un cursus de Médecine Traditionnelle Chinoise. Si cette technique traditionnelle vous intéresse, je vous conseille de vous tourner vers des praticiens qualifiés qui sauront effectuer un diagnostique et pratiquer le Guasha en toute sécurité.


Vous avez certainement déjà vu des Guasha en quartz rose, jade, améthyste [...] mais il faut savoir qu'à travers son histoire, le Guasha a été pratiqué à l'aide d'outil variés comme la porcelaine, la corne de buffle, la cuillère, la pièce de monnaie [...]



Les bienfaits du Guasha


- Dénoué les noeuds tant physiques que émotionnels

- Favoriser l'excrétion des toxines par la peau

- Stimuler la circulation sanguine ce qui va favoriser le processus de renouvellement cellulaire

- Lutter contre l'énergie stagnante (le Qi) qui pourrait être responsable d'inflammations



Enfin, je précise qu'en tant que Facialiste spécialisée visage et non thérapeute, je ne propose pas cette technique traditionnelle du Guasha dans ma carte des soins.


Gratitude,